Archives de Catégorie: U.S.A

Adios USA, Hola Mexico


Les États-Unis nous avons adoré! Nous nous attendions à voir des gros, des personnes intolérantes, et des fous avec des revolvers… Rien de tout cela sur la west coast!! Nous avons trouvé des gens vraiment accueillants, souriants, et spontanées. Non pas parce que nous sommes étrangers… Ils peuvent se parler au supermarché sans se connaître « ah tu cuisines ça aussi… » blablabla

Avant de prendre le bis pour Phoenix, nous demandons à une femme « Vous savez où je peux remplir ma gourde ? » « eh mais j’ai de l’eau si vous voulez, elle est pas ouverte !! » Après avoir rempli notre gourde à la fontaine, elle insiste « Mais tenez, j’en ai d’autres !! » On prend le présent de peur qu’elle se vexe !

Plus tôt dans une pizzeria : « Excusez-moi… Vous venez d’Europe ? Nan mais je vous vois avec vos backpacks là mais personne ne fait ça ici… Par contre quand je vais en Europe, j’en vois plein des gens comme vous… Mais comment vous avez fait pour arriver là ? Ah bon ya des bus ? Pourquoi ici ? Vous restez en ville ? Vous faites du camping ?? Je sais pas comment vous faites avec vos petits sacs, moi j’ai toujours 3 valises car je ne sais jamais quoi mettre… »

IMG_1679

Working on the blog in San Diego

 

10 minutes plus tard à l’arrêt du bus de ville, le chauffeur : « Vous venez d’où ? Ah ma sœur habite en France, je ne sais pas où mais son mari est Français ! Vous allez où, au nord ou au sud ? Nan mais je connais bien le coin par là, Tijuana, n’y allez pas ! »

Plus tôt dans la journée (encore une histoire de bus), la chauffeuse à qui nous demandons l’arrêt, nous conseille de nous arrêter à celui d’après pour que nous soyons à l’ombre… En sortant elle nous demande « Eh vous backpackez ? Vous avez trop de la chance ! Safe travel, take care !

Dans le bus d’après un gars nous tape la discute sur les pays du monde, il était à Paris en 1980, a été plusieurs fois au Mexique, en Colombie… Il nous parle de cette petite ville à la frontière entre la Colombie, le Pérou et le Brésil. Il a même demandé au chauffeur pour nous, où on devait descendre…

Voilà notre journée de départ de San Diego, avant notre dernière étape : Phoenix. Une journée qui résume notre séjour sur la côte ouest américaine. Phoenix, nous avons écrit tous les articles avant de passer la frontière.

lien google Map ici

Carte USA

6877 km (sans compter les détours) et 2 mois après avoir traversé la frontière Vancouver- Seattle nous la traversons de El Paso à Ciudad de Juarez. Pour info il y a bien un mur à la frontière, enfin un grand grillage qui divise les deux pays. Le passage de frontière, les doigts dans le nez ; on scanne nos sacs devant un Mexicain en gants de ski ( il faisait seulement 25 C), personne nous demande nos passeports ! Nous insistons auprès du chauffeur de bus, lui expliquant que nous avons besoin d’un visa, il ne parle pas anglais mais nous comprenons que nous pouvons les faire à l’immigration, à la gare de bus ! Ayayayaya hola Mexico, il faut qu’on se mette à parler espagnol maintenant !

IMG_1721

With our Couchsurfer host in Phoenix

//////////ENGLISH////////// We really enjoyed USA ! We were expecting to meet very fat people, untolerant, and crazy with guns… We didn’t find this on the west coast. We found people welcoming, smiling, spontaneous. Not because we are foreigners, even in the supermarket without knowing each other “oh you cook this too… and blablabla”

Everywhere people talks to us for example in a pizzeria “Excuse me, are you coming from Europe? Because nobody do this here… But when I go to Europe I saw many people like you… How did you get there? Oh really there are buses? Why here? Do you stay in town? You camp?! I don’t know how you do with your little bag i always have 2 suitacases when I travel!”

6877 km and 2 months after crossing the border between Vancouver and Seattle, we cross at El Paso – Juarez to arrive at Mexico. For your information, yes there is a wall at the border, a fence which divide the both countries. We cross the border very easily in front of a Mexican with ski gloves. We scan our backpacks and insist to get a visa, the driver who don’t speak english explain us we can do it at the bus terminal! Ayayayaya hola Mexico, we have to lear spanish now...

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Amérique du Nord, Mexique, U.S.A

Los Angeles, la superficielle.


hollywood sign

Nous partons pour un tour de Los Angeles, départ de l’apparteent à 7h du matin en taxi. Nous arrivons au Hilton à Universal City où une navette vient nous chercher. On s’en prend déjà plein la vue, grosses voitures sur le parking et hall super classouille. 1h plus tard la navette arrive et c’est partit dans le traffic de la ville (assez dense). On commence le tour par les plages de Santa Monica et Malibu, grandes plages de sables fins. Tout y est les palmiers, la mer, la plage, le sable mais pas de Pamela! Ensuite nous zigzaguons dans les quartiers interminables des stars, Ici ou là la maison de X ou Y, enfin nous ne voyons juste que des arbres, des portes d’entrées et des bouts de toits. Direction Rodéo Drive, où les célébrités s’habillent… SUPER! Les trucs que t’achèteras jamais, de toute façon il n’y a pas les prix dessus! Il est 11h, apparemment trop tôt pour les stars, nous ne verrons que quelques femmes voilées accompagnées de leurs gardes du corps qui sortent de gros 4×4 aux vitres teintées et certainement blindés. 12h30 nous arriverons au Chinese Theater et à la « walk of fame » (les étoiles au sol). D’où viennent les étoiles? les gens qui se croient célèbres (certains le sont) soumettent leur candidature à un comité et paient 25 000$ pour avoir une étoile à leur nom (si la candidature est refusée, l’argent n’est pas restitué). Puis, nous prenons de la hauteur sur Muholland Drive pour apercevoir le signe Hollywood dans le brouillard et la pollution. 14h nous arrivons à Universal City et là ça devient plus intéressant. Il s’agit d’un parc d’attraction du cinéma. Un petit train nous montre l’envers du décor : la jungle de Jurassic Park , les voitures de Retour vers le futur, le crash d’avion de la Guerre des mondes, nous assistons à un séisme dans le métro, à l’attaque de King Kong contre un tyrannosaure, et une inondation artificielle. Bref c’est impressionnant de réalisme. Les autres attractions nous ont bien coupés le souffle aussi: Jurassic Park, la Momie, Transformers, Shrek, la Maison de l’horreur pour finir avec une séance qui expliquait comment fonctionne les effets spéciaux. 18h fin de journée, Los Angeles en une journée, DONE! « Los Angeles ça pue le fric et la pauvreté » grosses voitures dans tous les sens ou Tiers-Monde dans certains quartiers.

Los Angeles c’est 17 millions d’habitants dans toute l’agglomération sur 12 000 km2. L’agglomération s’étend sur 100 km du nord au sud et autant d’est en ouest. C’est la deuxième plus grosse ville après New York City.

santa monica

Santa Monica

Malibu

MAlibu

end road 66

bugs bunny

Walk of Fame

dans les bottes de will smith

moto

Universal Studio

pseudo realisator

Universal Studio

1 commentaire

Classé dans Amérique du Nord, U.S.A

Road 66


On the road again!!

route 66

On est y presque , il ne nous reste plus qu’une longue ligne droite pour rejoindre Los Angeles et pour casser la routine nous emprunterons la US 66 qui est détournée à certains endroits mais qui parfois garde son tracé d’origine. La route 66 c’est une des plus longue et ancienne route des Etats-Unis qui couvrait dans le passè prés de 4 000km entre Chicago et Los Angeles. Elle est célèbre grâce à Bob Dylan et à la beatnik génération qui a été largement inspirée par cette route qui traverse des paysages ahurissant, et des villes fantômes modernes et anciennes.

Road 66 por turista

Sur la route

Road 66 camp fantome

Road 66 camp fantôme

Route 66 maison hantée

Route 66 maison hantée

Road 66 - mum pool

Sur la route 66 à Kingman, billard dans un saloon

Route 66 pool dans la main

Route 66 -pool à3

Road 66 camp fantome

Calexico sunset

Calico sunset

Calexico-Restaurant

vieille batisse

 

2 Commentaires

Classé dans Amérique du Nord, U.S.A

Le « Grand » Grand Canyon


Grand Canyon 3

Et voici où  continue notre ébahissement…Imaginé 5oo ooo ha de ravins. Mais pas n’importe lesquels, des canyons entre 1 et 2 kilomètres de profondeur et entre 5 à 30 kilomètres de largeur qui s’offrent à vous dans leur plus belles couleurs.

Grand Canyon

Ce n’est pas le plus grand canyon du monde mais on peut facilement y accéder et observer plus de 40 couches différentes de roches. Il a été sculpté par la force du Colorado qui prend sa source dans les Montagnes Rocheuses et se jette dans le Golfe de Californie après avoir parcouru 2 333 km.

Famille VDB dans le froid

Famille VDB dans le froid

Muledeer

Croisement entre une mule et un chevreuil ??

us

Nous y voici au cœur du Grand Canyon dans le South Rim (la partie Nord étant fermée pour l’hiver) mais aussi au cœur de l’hiver du Grand Canyon avec son vent vivifiant et ses nuits glaciales.

saut de grenouille

saut de grenouille

Le Messie

Saut de Messie

Saut incognito

Saut incognito

Saut de l'ange

Bon ok on vous révèle son identité…

Au petit matin l’oreiller et la couverture de Mylène étaient collé à la paroi par le gel… Nous levons et nous déjeunons quand soudain le père « Et c’est normal qu’il y a de l’eau dans la douche??  » Ce sont en fait nos conduits d’évacuation d’eau sales qui sont bouchés car gelés et tout est remonté dans la douche où se trouvent nos sac à dos et le PQ etc.

Alice et Philippe ont tout essayé, eau chaude bouillante, bâton, sèche-cheveux…. rien n’y fait il y toujours de l’eau dans la douche!! Voilà donc comment nous sommes venus à bout du problème : ÉCOPER (avec les moyens du bord)

Étape 1  vider la douche avec un gobelet dans un saladier

Étape 1 : vider la douche avec un gobelet dans un saladier

Étape 2 on fait une chaîne

Étape 2 : on fait une chaîne

Étape 3  vider le saladier

Étape 3 : vider le saladier

VIE QUOT’

Alice et le poulet

redPerrine  lightroom mode d'emploi

Poster un commentaire

Classé dans Amérique du Nord, U.S.A

Lake Powell et ses secrets


on the road red

Large Highway

 

on the road truck

Sortir de Las Vegas c’est long. Après toutes les banlieues, les centres commerciaux et les centrales électriques, (c’est qu’il faut en produire beaucoup!), nous retrouvons enfin dans le désert.  Et plus nous nous enfonçons dans le pays, plus les paysages sont époustouflants. Voici où nous nous arrêtons pour manger le midi!

On the road cactus

On the road picnique

La route continue et devant nous défilent encore des paysages tous plus fous les uns que les autres… Nous nous arrêtons ensuite pour la nuit à Sand Hollow State Park. Le sable y est orange vif, le lac est bleu et le ciel est rose. Malheureusement il ya plein de motos et de quads qui gâchent un peu le plaisir. D’ailleurs pourquoi sont-ils autorisés dans les parcs protégés??

hollow sand y water

Hollow Sand

hollow sand

Sand Hollow sable

hollow sand sunrise

Le Lake Powell est un lac artificiel créé sur la rivière du Colorado par le barrage Glenn Canyon. Long de 300 km il est parfois en Arizona, parfois en Utah, autant dire que nous avons plusieurs fois passé les frontières. Encore une fois ça coupe le souffle tellement c’est beau! Jugez par vous-même, ce ne sont que des photos mais quand même!

Lake Powelle P&M

Lake Powell

Lake Powell - square island

Lake Powell – square rock

Lake powell et Marina

Lake powell et Marina

barrage Glenn Canyon

Pont du barrage Glenn Canyon

Colorado river

Colorado river

Horseshoe canyon

Horseshoe canyon

Horseshoe Canyon funny

Horseshoe Max

Horseshoe Canyon en face : Max

Ombres in Lake Powell

Ombres in Lake Powell – Mylene Alice Perrine Maxime Philippe et Geneviève

Le matin, à 8h, nous embarquons à 4 avec Perrine et Maxime (sœur et frère de Mylène) dans un gros 4×4 conduit par un  Navajo, il nous emmène visiter un Canyon très étroit. 15minutes plus tard nous voici à l’entrée de l’Antelope Canyon. On l’appelle l’Antelope Canyon car avant il y avait des antilopes qui y passaient, il signifie également « le lieu où l’eau coule à travers les rochers ». Ce canyon a été créé et creusé par l’eau, les parois irrégulières et audacieuses nous paraissent complètement improbables et magnifiques de complexité.

Le guide nous explique qu’en cas de tempête de trop grosses quantités d’eau ruissellent et peuvent entrainer de graves inondations (ayant causé 11 morts il y a quelques années). Dans ces rares cas l’eau coule à plus de 130 km/h et engouffre le canyon d’une dizaine de mètres d’eau. Il nous explique également que la lumière change en permanence à l’intérieur et qu’il faudrait y passer des mois pour avoir toutes les photos avec toutes les différentes lumières, malheureusement nous n’y restons qu’une demie heure. Il nous montre de nombreuses formes d’animaux, d’ours, de dragon, il y a même Benjamin Franklin!! bref, il faut beaucoup d’imagination!

Antelope Canyon 1

Antelope Canyon sable

Le vent, le sable, l’eau modifie en permanence les courbes des roches

 

Antelope Canyon 2

Antelope Canyon à 4 Antelope Canyon blue

Antelope Canyon up

Antelope Canyon mag

Antelope Canyon photo

Antelope Canyon-P&M

Il ne fait pas chaud au petit matin dans le canyon!

 

Antelope Canyon 3

6 Commentaires

Classé dans Amérique du Nord, U.S.A

Death Valley, des paysages improbables de majestuosité


DV entry

grand, loin, beau

exploitation du sel

Exploitation du sel, permise grâce à l’évaporation

Salty reflections

Réfléctions salées

minicampingcar

Mini camping car dans le décor

  Toutes les couleurs que vous avez déjà vues dans votre vie en un seul tableau, et c’est la nature qui vous l’offre! On en a eu « Plein les yeux », une journée à dire whaow… Le bleu du ciel, le blanc du sel, le jaune du sable, le vert des cactus, de la neige d’hiver sur les montagnes environnantes, le orange, rouge, rose, vert des montagnes… Imaginez des montagnes de toutes les couleurs et même parfois noires et violettes, les boules sèches des déserts qui roulent au vent (comme dans les plus classiques des westerns). Au détour d’une falaise cramoisie, on imagine un amérindien passer un message aux siens avec de la fumée, et ici dans ce canyon un cow-boy à cheval assoiffé… Il faut le voir pour le croire!

Canyon DV

Canyon dans la Death Valley

 

dunes Death Valley

Coucher de soleil dans les dunes/ Sunset

Death Valley ou la Vallée de la mort se situe toujours en Californie. A l’entrée du parc et sur les dépliants, ils insistent bien sur la particularité de cet immense désert (superficie est de 13 518 km2 ), c’est le désert le plus chaud (Les températures moyennes estivales sont supérieures à 45 °C – 50 °C et les températures moyennes hivernales environ 20 °C et bien sûr -5°C la nuit.), le plus sec (il pleut 1,6 inches par an en moyenne soit 4 cm, cette moyenne tend à augmenter ces dernières années soit 6,3cm. Le taux d’évaporation lui est de 150 inches soit 380 cm), et le plus bas en altitude (86m en dessous du niveau de la mer, point le plus bas qui se situe à seulement une centaine de mètres du point le plus haut des États-Unis, le mont Whitney de 4421m). Nous avons donc gravi des sommets de plus de 2500 m, contemplés les canyons du haut puis nous les avons descendus et observés du bas, voilà qui est impressionnant! Bref Death Valley porte bien son nom et il est recommandé de boire 2 L d’eau par jour… Santé! (NB le café, le jus d’orange et l’alcool même si ce sont des liquides n’hydratent pas, à bon entendeur 😉 )

Death Valley rosé

Coucher de soleil dans la Death Valley / Sunset

dry Death Valley

lever de soleil

Lever de soleil / Sunrise

camping in DV

Camping dans la Death Valley, les nuits sont fraiches

déséchés sunset

Lever de soleil dans les dunes

Death valley yellow

Le lendemain, montagnes de sable dur

Death Valley -neige

Neige sur les plus hauts sommets

à quelques pas

Perrine est tout en haut et pourtant à seulement quelques mètres

Perrine lost

Et point de vue, le point le plus haut et le point le plus bas

Cest malade!

Jumping session

équilibre

loin loin

Poster un commentaire

Classé dans Amérique du Nord, U.S.A

Big Sur, le début du périple


avant de partir

Nous allons chercher le camping car

L’histoire d’un gros stress
En partant chercher le camping car en Bart (RER de San Francisco) avec tous nos bagages… La blague : en arrivant à destination, la moitié de l’équipe sort et là PAF les portes se ferment, et le père Philippe, Alice, et Mylène se retrouvent bloqués dans le train à faire les 100 pas d’un bout à l’autre mais toutes les portes étaient fermées… Les 3 autres à l’extérieur avec un anglais grivois essaient de se faire comprendre auprès du chef de quai et des autres voyageurs. 5 minutes de stress plus tard les portes s’ouvrent… C’était le contrôleur qui nous a vu dans les vidéos de surveillance, pour une fois elles servent.

En route avec Oscar le camping car!

Premier jour et premier fast-food « Jack in the box ». Comment ça ce que l’on a mangé? un burger of course!!

Sortie Jack in the boxverres de Jack

On commence par les routes sinueuses de la côte au sud de San Francisco. Un bon moyen de s’habituer à la conduite automatique, à taille imposante, au poids et à puissance (toute relative !) d’Oscar. On se faufille donc le long de la côte avec ravins en bord de route et vues époustouflantes sur l’océan. Nous suivrons pendant quelques heures un groupe de baleines qui descend vers le sud, nous les perdons ensuite de vue, bah oui elles vont tout droit, nous ça tourne!

Big sur fleuri

surfersBig sur

Regardez bien… il y a des surfeurs!

 

bigsur and graff

sunset Big sur

Big Sur et la côte californienne ont aussi été un refuge et une inspiration de Jacques Kerouac. On comprend pourquoi! C’est un repère de surfeur et de hippies mais aussi de gens de la ville qui fuient San Francisco le temps d’un weekend, donc la route est bien chargée!! Les plages aussi le sont, pas de touristes, mais des sea lions, aussi lourds qu’une voiture (américaine) et plus rapides en course qu’un humain!

huges sea lions

Sea lions

Big sur c’est parfait pour notre programme, le soir on en a plein la tête d’en avoir « plein la vue ». Nous fuyons  les campings hors de prix (75$ la nuit) et nous nous installons pour notre première nuit en bord de route. Le niveau n’est pas bond mais heureusement il y a un tas de sable « ça fera l’affaire » comme dit le père Philippe. Les 2 cadets sont ravis de retrouver les joies du tas de sable 😛

étape 1 : remplir un seau de sable avec une balayette

étape 1 : remplir un seau de sable avec une balayette

étape 2 : disposer le sable ou regarder

étape 2 : disposer le sable ou regarder

étape 3 : résultat "ça fera l'affaire"

étape 3 : résultat « ça fera l’affaire »

Ensuite il faut s’installer à l’intérieur, petit topos du quotidien en camping car…

fermer les stores

fermer les stores

mettre les draps

Faire son lit!

princesse maurice

Faire la princesse ou dormir

installation

No comment! haha

Lake Ming sunrise

Lever de soleil Lake Ming sur la route du Death Valley 2ème nuit

3 Commentaires

Classé dans Amérique du Nord, U.S.A