Archives de Catégorie: The Rockies/Les Rocheuses

Bye Bye Canada / Hello USA


   Capture d’écran 2013-10-20 à 10.14.46

Environ 20 000 km effectués sur le territoire canadien, soit un aller-retour Paris-Vladivostok (Russie). Et dont 8000 pour traverser le pays, soit un Paris-Oulan-bator en Mongolie…. Bref, la Kakawette elle en a vu du paysage et nous aussi vu que nous étions dedans et « C’était long, longtemps » comme disent les Québécois!

Plus de détails sur le parcours avec Google Map… 😉kkwet

NB: NE PAS FAIRE LA TRANSCANADIENNE AVEC UNE VOITURE QUÉBÉCOISE

Kakawette, on l’a vendu et c’était pas facile :
1/ Les voitures issues des « provinces de l’Est » ont une mauvaise réputation. C’est que dans l’est, il neige beaucoup et il y a beaucoup de sel d’utilisé, ce qui rouille et use les voitures plus rapidement.

2/Bien que la notre soit en bon état pour une voiture québécoise, il s’agit d’une manuelle ou « standart » comme ils disent ici en British Colombia. Et ils ne savent pas les conduire : on a eu peur plus d’une fois lors des test-drive. Dont une jeune étudiante  » Oui oui ,je sais conduire une manuelle, pas de problème »! Une fois, au volant elle n’était plus du tout certaine et autant dire que sa conduite n’était pas du tout convaincante. Bref, elle ne l’a pas achetée.

3/ Les numéros de série des Ford Focus… Nous avons rendez-cous avec un farfelu, fouineur d’internet qui trouve sur des forums, des numéros de série qui indiquent des gros soucis mécaniques en perspectives… Pas de bol, Kakawette en fait parti!

4/2 mois d’annonces sur l’équivalent du site Leboncoin.fr, des annonces déposées dans les auberges de jeunesse et les cafés du coin, après avoir laissé la voiture sur un parking de supermarché… TOUJOURS RIEN! Nous faisons donc le tour des revendeurs de voitures, qui nous proposent de 100$ à 600$…

5/ Désespérées, nous allons, d’un pas conquérant et conviant, changer les plaques afin de dissimuler ses origines… Et là… L’immatriculation ne se fait que sur papier et l’acquisition de nouvelles plaques n’est possible qu’en prenant une nouvelle assurance (minimum 3 mois, 200$ par mois au tiers, parce que nous avons un permis de conduire français!). Encore raté!!

6/ La cerise sur le gâteau : après avoir passé une heure à remplir les papiers pour l’immatriculation papier, l’agence appelle pour dire que la voiture n’est plus assurée!! Le changement de province annule l’assurance actuelle. « Vous ne pouvez plus conduire, sauf si vous prenez une assurance journalière ». Aaaaaaah. Retour à l’agence pour tout annuler. 

Finalement, nous avons vendu séparément les pneus neige (que nous avons promenés à travers le pays), la voiture, à Vancouver, la veille du passage de la frontière… Gros stress!

BON DÉBARRAS!

Around 12 500 miles (20 000kms) done on the canadian lands, something like a return trip Paris- Vladivostok (Russia). With 5000 miles (8000 km) just to cross the country, same as Paris-Onlan-Bator (Mongolia). Anyway, Kakawette (the car)had seen lots of landscape, so did we (we were inside)!

Kakawette we sold it, and it was not an easy job:

1/ Cars froms eastern provinces have a very bad reputation. In the East part, it’s snowing a lot and they use lot of salt which rust the cars and used its faster.

2/ Although ours was in good shape for a car from Quebec it was a standart… And here nobody knows how to use it. We were scared more than once during drive test while a student  » yes yes, of course i know how to drive » But we weren’t sure inside. Anyway (maybe that’s why) she didn’t bought it.

3/Serial numbers of Ford Focus… We had a meeting with a wacky guy, who were very aware of the future problem of some vehicules according to the serial number which announce that the car will have seriousproblem later… No luck, Kakawette hadn’t the good reference!!

4/ 2 months of annoncing on craiglist and kijiji, and also in the backpackers hostels and the coffee around, after leaving the car on a parking of supermarket, NOTHING. We went around to see car dealers who offer us 100 to 600 $…

5/ Desperated, we decided to change the plate number to hide its background. Buuuut… The immatriculation is only on the paper and to get new plate we need to get a new insurance (at least 3 months, 200$/mont because we have french license). Missed again!

6/The icing on the cake : after filling the papers for 1 hour, the ageny call back to say « you are not insure anymore, you can’t drive, you need to take a daily insurance » It’s a joke!! We go back to the agency to cancel everything… Bye bye BC’s plates!

Finaly we sold separatly the winter tires and the cars in Vancouver just the day before we leaved the country!

ONTARIO :

Attention Bear
ballote l'ontario

Lac Ontario

MANITOBA :

flatrétroeast-west

DCIM101GOPROGrooooos camions

SAKATCHEWAN :

 

chichkatchwan chaskatchwan lacloudreen colischwan

ALBERTA :

Gas pomp cachezAlberta Arrosoir

BRITISH COLOMBIA :

elle est canon_ Harrison Hot Spring_ Vallée Keremos lac Okanagan

 

Fort gros!!

 

Haut hisse !!
Haut !!

Whouhou

 

Publicités

4 Commentaires

Classé dans Amérique du Nord, Canada, Far West Road, The Rockies/Les Rocheuses

Skyline trail


Maligne Ranch

Maligne Ranch

P1030070

Comme première grande expérience de randonnée pour Mylène, nous programmons le SKYLINE Trail dans le Parc National de Jasper. Nous nous y aventurons malgré une météo incertaine, car nous sommes toujours aussi avide d’aller à la rencontre de la faune et surtout de nous éloigner des sentier trop fréquentés ( par des bus de chinois notamment).
Reputé pour ses vues imprenables sur de nombreuses vallées et plus de la moitié du parcours au-dessus de la limite forestière, nous nous lançons donc à l’assaut de ses 44 km avec un point culminant a 2511 mètres au col de Notch, et un dénivelé positif de 1380 mètres ( quand même!).

C’est un des trails reputés du secteur et comme il se trouve dans le Parc National, il faut donc réserver pour être sûr d’avoir une place dans un des 6 campings et d’être capable de mettre en lieu sur nourriture (bah oui les ours!). Cela permet aussi de contrôler le nombre de marcheurs et donc l’impact sur la faune et la flore. Soit 100 personnes par jour sur les 45 km du parcours. Il faut aussi réserver un shuttle pour pouvoir laisser sa voiture à l’arrivée (ce n’est pas une boucle.) Ce que nous n’avons pas fait en pensant faire du stop au petit matin en direction de Maligne Lake (point de depart de la rando). C’est aussi un lieu très populaire et très apprecié du secteur pour ses croisières sur le lac par de nombreux touristes. Auto-stop infructueux car nous avions oublié mais le secteur est visité par beaucoup de touristes asiatiques, qui ne semblent pas du tout habitués à prendre des gens en stop. Bref, la navette est arrivée.Nous sommes donc simplement montées dedans et le chauffeur ne nous a jamais rien demandé comme preuve de réservation. Nous avons économisé un petit 50$ non négligeable!! 😉

Bear pooh who ate many little fruits/ Caca d'ours qui a mangé plein de petits fruits

Bear pooh who ate many little fruits/ Caca d’ours qui a mangé plein de petits fruits

J1: 21 km pour arriver jusque Currator Campground ,+1 km de descente infernale qu’il faudra remonter demain! (oui les autres camping sur la route étaient complets). Le dernier kilomètre a vraiment paru encore plus long, car d’en haut on pouvait voir les tentes deja installées qui « tenaient dans le creux de notre main » dixit Mylene et qu’elles ne grossissaient pas vite! Bref, une grosse journée dans les jambes avec une grande diversité de paysage aussitôt sortie de la foret. Autant dire que nous avons bien dormi sans se soucier de la faune autour!

P1030038

LA TEAM !!!

P1030044

J2: 13 km (toujours + 1km 😉 de montée cette fois avec pour commencer une pente infernale vers le col de Notch pour arriver dans les nuages : du brouillard, et du vent froid, et ce pour 4 km de crête. Cela nous a  gâché les fameuses vues imprenables sur Maligne Ranch… Après avoir essuyées quelques averses nous arriverons a Tekarra Campground où nous apprecions la magnifique vue depuis les toilettes, la classe dans le top des meilleurs toilettes au monde!

P1030085

J3: 13 km. Le dernier jour est passé très vite surtout avec 9km de descente (800 m de dénivelé). Parfois stressant car sous la pluie (ça fait du bruit dans la capuche) dans la fôret à travers parfois un étroit sentier au milieu de buissons de petits fruits …. Bref la motivation : La pizza 4 fromages et la pinte de bière qui ont été très appréciées et bien meritees.

On aura pas vu beaucoup de faune ( quelques cacas ici ou là) à part de bien grasses marmottes, et quelques rapaces …

Conclusion pourquoi faire 45 km en plein milieu de la montagne alors que l’on peut voir tous les animaux sur le bord de la route en voiture?! Parce que l’on est des maladeeeeeeeeees!

DSC_0187

P1030095

For a first big experience of hiking for Mylene, we plan The Skyline Trail, in Jasper National Park. In spite of an uncertain weather report we are still eager to meet wildlife , and also to quick overcrowded trails (by chinese buses in particular)

Know for the many scenery sights on many valley, and more than half of the trail is up the trees border, we left for 44kms with the highest point at 2511m, at the Notch’s pass and  a difference in height od 1380 m.

It’s one of the most popular trail around and it’s in the middle of the National Park, we need to make a reservation to have a space in one of the 6 campgrounds, and to be able to keep the food far out of reach of bears. It allows to limit the number of hikers and also their impact on wildlife and nature. Either 100 people each day on the trail of 45 km… We also need to book the shuttle, to let the car at the arrival because it’s not a loop. But we missed that part, thinking to hitch-hick in the morning in direction of Maligne Lake, departure of the hike, and place very famous and liked for the cruise. Fruitless hitch-hiking, even we saw many cars drived by asians people who don’t seem to be used to take hitch-hickers. Anyway, the shuttle arrived. We got in and the driver never asked a proof of reservation. Well, we saved 50$!! 😉

Sur la longue route pour Currator / On the long way to Currator

Sur la longue route pour Currator / On the long way to Currator

D1: 21km to arrive in Currator Campground, +1 km of an infernal descent which we will go back up tomorrow (the others campgrounds were full). The last kilometer was the longest one, because above we could see the tents already set up which « were hold in the hollow of the hand » and wasn’t fast to get bigger. Well a very big day with very various landscapes as soon as we went outside the forest. One might as well say that we slept very well without caring of the wildlife around.

Sur les crêtes embrumées / On the foggy skyline

Sur les crêtes embrumées / On the foggy skyline

D2: 13km (still +1 km 😉 We began with the way up, and followed by a very deep slope to reach Notch’s pass and to arrive between the clouds and the fog, and also very cold wind and these for 4 kms of crest. The massive sights on the sceneries views on the Maligne Ranch were spoiled. After few showers, we arrived at Tekarra where we appreciated the view from the washrooms,in the top of the best washrooms list in the world.

Descente vers Tekarra / Going down to Tekarra

Descente vers Tekarra / Going down to Tekarr

D3: 13km. Last day during which times was flying, especially with 9km of descent, 800m of different height. Sometimes, stressfull because we had to cross very small trails between bushes with small fruits, and it was raining so it makes noise in the hood. Anyway the motivation were pizza 4 cheese and pint of beer, which were awesome!

We haven’t seen a lot of wildlife some pooh here and there, except marmotts and some birds.

In conclusion why do we hike 45km in the mountains, when we can see every specie of wildlife from the car on the side of the road?? Seems, we are sick…..DCIM101GOPRO

1 commentaire

Classé dans Amérique du Nord, Canada, The Rockies/Les Rocheuses

Les Rockies, le film


1 commentaire

Classé dans Amérique du Nord, Canada, The Rockies/Les Rocheuses

Ours, Ours es-tu là?….


DSC_9631
Vous l’avez bien compris, le Canada est le pays de l’Ours, qu’il soit Noir ou Grizzly.

Si nous nous promenions sur la pointe des pieds en Gaspésie en espérant en croiser un au détour d’un bosquet, pour les Rocheuses c’est une autre histoire… Partout, il est indiqué de ne rien laisser traîner que ce soit de la nourriture ou ce qui aurait pu en contenir ou en avoir l’odeur (les ustensiles de cuisine, les produits de beauté en passant par le savon et le dentifrice…) Donc oui, les ours aiment le miel de boucle d’Or  mais pas seulement!!

Partout, il est conseillé de se promener en groupe en faisant du bruit , voire en claquant des mains ou chantant surtoutaux abords des secteurs où les petits fruits sont abondants et la végétation est dense. Sans oublier bien sûr : la bombe anti-ours qui est en fait une bombe lacrymo mais « format ours »!

Dans certains secteurs fréquentés par les grizzlis, il est obligatoire d’être 4 marcheurs minimum et certains sentiers de randonnée sont parfois fermés au public, car trop fréquentés par ces terribles mammifères.

Nous prenons vraiment cela au sérieux et nous nous renseignons à chaque fois pour savoir si le secteur où l’on veut marcher ou camper est fréquenté par les ours ou non.

Mais un beau soir d’août, entre deux averses nous décidons de camper non loin des glaciers et de nous installer sur un site de camping un peu éloigné du reste des campeurs mais très bucolique et à côté d’un mignon petit ruisseau avec vue sur les montagnes. Bref, Ma-gni-fi-que!!

DCIM101GOPRO

Superbe soirée avec « douche africaine », feu de bois et ciel étoilé.

Il fait nuit, nous allons nous coucher. Jusqu’au moment où il se mit a pleuvoir. Cela reveilla Alice qui se mit a spychoter sur le ruisseau et à repenser aux dégâts des dernières inondations le long des routes avec ces immenses tas de gravier que les flots avaient emportés. Elle irait bien voir le niveau du ruisseau mais…. il fait maintenant nuit noire et possiblement un grand nombre d’animaux ne sont pas très loin…. ours, loups, cougars, lynx…bref un vrai zoo mais à l’air libre!!

Et là, elle sent une présence et soudain un grognement sourd non loin de la tente la fait sursauter. « Réveille toi » Elle attrape la bombe à ours. Sur ses genoux en direction de l’entrée de la porte. « Ya une bête dehors » (dit-elle à mi-voix)

Elle attrape Mylène par le bras en la serrant fort et lui dis de ne pas bouger de ne pas parler parce qu’elle avait entendu quelque chose dehors!

Nous sentions nos coeurs battre a mille à l’heure… et Mylène me fit remarquer que l’ours veut voir ce qu’il y a dans la tente n’utilisera certainement pas la porte en ouvrant gentiment la fermeture!

Vrai … je reste donc aux aguets et lui dis qu elle peut se rendormir….Ahah la blague!

Puis la pluie s’est arrêtée et le silence fut encore plus oppressant avec toute cette nature vivante et bruyante, grouillante autour de nous. Alice dit « Je me suis sentie comme une petite coquille de noix au milieu de l’océan en pleine tempête » …. un peu vulnérable dans notre 2 mètres carré de tente!! Surtout en repensant aux différents faits divers d’attaque d’ours sur les humains. Ou la superbe histoire de cette Allemande, il y a quelque années, qui s’était fait dévorer par un grizzli dans sa tente (merci Anne 😉 ) On avait même pas nos passeports pour montrer à l’ours que nous étions  pas Allemandes ! parce que apparemment les ours ne mangent que les Allemands…. À vérifier.

Il était alors 1h30 du matin, donc autant dire que la nuit fut longue et blanche ou bien noire.

DSC_9851

Au petit matin la pluie n’avait laissée aucune chance d’apercevoir une trace de ce qui pouvait être un ours…ou peut etre un écureuil… mais bon pour l’histoire l’ours est plus sensasionnel et plus probant surtout en considérant la force du grognement.

Le niveau de l’eau n’avait lui pas bougé d un iota! 😉

Pas de petit dej’ ce matin là, direction les glaciers pour profiter des premiers rayons du soleil et en rigoler.

Pour avoir une idee voici ce qu’il faut faire ou ne pas faire avec un ours:

Capture d’écran 2013-09-22 à 16.47.37 Capture d’écran 2013-09-22 à 16.48.10

http://www.pc.gc.ca/fra/pn-np/mtn/ours-bears/securite-safety/ours-humains-bears-people.aspx

#######################ENGLISH####################################

DSC_0164

So you did understand that Canada is a bear country, Black or Grizzili.

If we were hiking without making any noise in Gaspesie, hoping to see one black bear at the corner of a bush, in te Rockies it s a different story… Everywhere you have sign who tell you to be carreful by not leaving any food or food content or even soap or tooth paste unatend.. So yes bears do like honey but not only!!

Everywhere it’s writen to make noise if you are hiking, and even to clap your hand or to sing if you are going trough a berries area or a very thick bush. And of course to don’t forget your bear spray wich is like pepper spray but « bear size »!!

P1030091

In some place the ranger of the National Park will recommand to be at least 4 people to hike, and sometimes some trail are close because there is too many bear in the area to be safe and to keep them safe too.

But during a nice evening in begining of august in between too showers of rain we decide to camp not far from the icefield and a nice campsite near a little creek and moutain wiews, very bucolic!

Nice evening with « africain shower », fire wood and starry sky.

After a few hour of sleep it start to rain, and that wake up Alice, and she start to think of the creek just beside us and thinking of all the flood that happend lately in this area and all this big pile of gravel beside the road near the creek…She would like to have a look on the level water in the creek but it’s dark night and it’s full of wild life….bear, wolf, cougars, lynx, like an open air zoo!

And then she could feel a presence, and she hear a deal grumble near the tent. « Wake up » she says while she was catching the bear spray and standing on her knee in a front of the door.  » There is an animal outside » she say whispering.

Our heart were beating hardly reading to go out of our chest!! And Mylene just notice that if the bear want to get in the tent he probably won’t use the door and open gently the zip…

True! I stay on watch and told her that she can get back to sleep. Hahaha , the joke!

Later the rain stop and the nature became even more stressful and oppressive. Alice say « I just felt like if i was on a little nuts shell in the middle of the ocean ». We felt a little vulnerable in our 2sq meter tent! And even more when you start thinking of all this stories about bears who attack human, and this great story about this german girl who been eaten by a grizzili in her tent (thanks Anne 😉 ) We didn’t even have our passeport with us to be able to show to the bear that we were french! Looks like bears eat only german tourist!! need to be verified.

It was only 1.30 in the morning so the night was long and dark.

In the morning the rain didn’t give us any chance of finding a trace of our visitor who could be a bear ….or a squirrel, but the store in more sensationnal with the bear and more probant compare with the noise!

The creek was as little as it was in the evening….

No breakfast that morning, we pack up and went straight to the ice field to enjoy the first ray of sunlight and laugh about all of that.

You can check on that to have an idee of what to do and not to do with bear:

Capture d’écran 2013-09-22 à 16.53.57

Capture d’écran 2013-09-22 à 16.54.10

http://www.pc.gc.ca/fra/pn-np/mtn/ours-bears/securite-safety/ours-humains-bears-people.aspx

5 Commentaires

Classé dans Amérique du Nord, Canada, The Rockies/Les Rocheuses

Jasper National Park


Athabasca Glacier/Icefield

Le glacier Athabasca s’est retiré de 1,5 km depuis 125 ans et a perdu la moitié de son volume en raison du réchauffement climatique. Sa superficie est de 6km².

DSC_0019

\\\\\\ENGLISH /////The glacier Athabasca withdrew from 1,5 km for 125 years and lost half of its volume because of the global warming. its surface is of 6km ².

DSC_0047 DSC_0067

Une moraine est un relief constitué de l’accumulation de sédiments détachés d’un glacier ou entraînés et déposés par celui-ci, dont la forme est indépendante du terrain sous-jacent. Une moraine se compose principalement de till, un mélange hétérogène d’argile, de limon, de sable, de cailloux et de blocs laissés directement par le glacier.

DCIM101GOPRO

\\\\\\ENGLISH /////A moraine is a relief established(constituted) by the accumulation of sediments removed from a glacier or pulled and put down, deposited by this one, the shape of which is independent from the underlying ground. A moraine consists mainly of till, a heterogeneous mixture of clay, silt, sand, pebbles and blocks left directly by the glacier.

DCIM101GOPRO

DCIM101GOPRO

DSC_0075

Sunwapta Falls

DSC_0126

Faune / Wildlife

Wapiti/Elk

DSC_0159 P1030104

Chèvres des montagnes/Mountains Goats
P1030106 P1030107

Hot Springs / Source d’eau chaude.

DCIM101GOPRO

1 commentaire

Classé dans Amérique du Nord, Canada, The Rockies/Les Rocheuses

Banff National Park



Une image vaut mieux que 100 mots, surtout pour les Rocheuses, nous avons passé notre temps à dire « Whaaaaaahowww » « c’est beauuuu » « C’est malade! » Bref les Rocheuses, c’est à voir!

Lake Louise :DSC_9782

Mirror Lake et Lake Agnes juste à coté du Lake Louise. P1020990DCIM101GOPRO

DSC_9829

Hector Lake
DSC_9769

Crowfoot Glacier

DSC_9868

Bow Lake
DSC_9889

Peyto Lake:
DSC_9909

Upper Watterfowl Lake: DSC_9921
Tous ces paysages scéniques se trouvent le long de la Icefield Parkway, ou Promenade des Glaciers ou route 93. Cette route existe depuis 1940 et mesure 230 km de long du nord au sud de la chaîne de montagne. Elle rejoint et longe de temps à autre l’ancienne route la « Wonder Road ». Nous avons trouvé une ancienne aire de camping datant d’avant 1940 et les noms et dates dans les toilettes sèches d’époques nous ont beaucoup impressionnés. Croyez moi sur parole, les toilettes sont toujours utilisées de nos jours, vue l’odeur ya pas d’doute!! DSC_9938

Mistaya Canyon:
DSC_9957 DSC_9958

2 Commentaires

Classé dans Amérique du Nord, Canada, The Rockies/Les Rocheuses