Archives de Catégorie: Mexique

Mexique de A à Z


Mexico trajet46 jours

1 océan (Pacifique)

1 mer (Caraïbe)

9 états

21 bus et collectivos (pour les longs trajets, sans compter les dizaines de minibus et bus de ville!)

1 train

2 bateaux

2 voitures d´auto-stop

4800 km

8 couchsurfeurs

2 immodiums 😛

drapeau mexique

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Amérique du Nord, Mexique

Prendre le bus au Mexique


Pour les bus de ville…. il n’y a pas vraiment d’arrêt officiel… Donc on observe où les gens attendent dans la rue et puis on demande, et on a aussi compris qu’on peut appeler le bus sur son parcours quand il passe!
Ensuite c’est généralement inscrit en gros, à la main sur la vitre avant du bus où il va, donc de jour si c’est bien écrit ça va, mais de nuit sans trop de lumière c’est un peu moins évident!! Donc on tend le bras et on arrête au hasard un bus!!
Pour descendre, le mieux c’est de demander au chauffeur de nous dire quand on sera proche de notre destination, et généralement ils nous font signe quand on doit descendre…Pour descendre c’est la même logique que pour monter, il n’y a pas vraiment d’arrêts et le bus s’arrête un peu quand et où on veut, 2 mètres plus loin que le précédent arrêt, en plein carrefour, à un croisement de rue… Les chauffeurs sont plutôtt sympas et nous ont toujours indiqué les bons endroits : jusqu’à maintenant nous n’avons pas encore fait trois fois le tour d’une ville en bus !

fils de bus
Pour les plus longue distance il y a plusieurs options:
La ‘premium class’ qui est très courante dans le nord (parfois pas le choix presque ou du moins beaucoup plus simple) et tout autour de DF (Mexico-City). Ce sont des bus High-tech avec pas plus de 25 sièges qui s’allongent complétement, avec un écran plat tactile pour chaque siège et en prime une petite boisson avec un snack en montant! Et les prix sont tout à fait abordables pour les distances parcourues!
Puis il y a la ‘Première classe’ , un peu en dessous de la Premium car pas de petite boisson ou snack et seulement quelques écrans plats pour visionner les grosses productions américaines qui passent en boucle…. On apprécie moyen la climatisation qui parfois transforme le bus en congélateur alors que dehors il fait 30 degrés!

bus 1ere

Bus première classe

premium class

Bus premium snack, écran tactile et repose mollets

Viens ensuite la ‘deuxiéme classe’, les bus déglingués, ceux que l’on voit en panne au bord de la route, ceux qui au bout de deux heures ont les toilettes bouchées et odorantes, ceux qui sont un peu moins cher mais beaucoup plus lent car ils multiplient les arrêts dans les petites localités, ceux qui n’ont pas l’air conditionné (on préfère) et qui permettent de profiter des bonnes odeurs de gas d’échappement et d’aisselle de ton voisin, et ceux qui n’ont pas la télé mais une sono trafiqué qui crache de la bonne variété mexicaine en boucle!!
Autre option : Les collectivos.
Ce sont des minibus de 12 à 15 personnes (capacité française serait de 9 personnes!) qui généralement font les mêmes trajets que les premières classe mais plus rapidement (les chauffeurs se prennent tous pour des pilotes de formule 1!)
Le collectivio se remplit grâce à des gars qui dans la rue crient les destinations où ils se rendent. On peut parfois discuter le prix et il part quand il est plein.
En campagne ils déservent aussi les petits villages où les plus gros bus ne vont pas. C’est un moyen de transport très utilisé par les locaux et que nous aimons aussi car peu fréquenté par les touristes!
Par contre les collectivos tombent en panne aussi!!

collectivo neuf

Collectivo NEUF

Bus plein

Intérieur d’un collectivo

Une journée type de transfert. Comitan à Palenque

  • Lever 7h.
  • Départ dans la rue 8h pour un bus de ville qui nous emmène au centre. 6 pesos.
  • 45 minutes de marche avec les gros sacs à doc pour trouver le départ des collectivos vers Ocosingo. Tout le monde voit à peu prés où ils se trouvent, ce n’est jamais loin, vers là-bas, au bout de la rue…. On charge les sacs sur le toit. On se met d’accord sur un prix (50 pesos). Attente 15 minutes, le temps que le minibus se remplisse. 9h45 il est plein, on part.
    Une heure plus tard et un ‘tope’ (dos d’âne) de trop on tombe en panne! on paie 30 pesos. 15 minutes plus tard un pick-up bâché viens nous chercher. Maintenant on comprend pourquoi les gens ne paient qu’à la fin du trajet!
  • 25 minutes, cheveux dans le vent, vent dans les cheveux, gas d’échappement dans le nez et nez dans les gas d’échappements, le cul tassé par les bancs en bois. Terminus Altamerano. 20 pesos.
  • Taxi brousse (une voiture classique) avec deux femmes du minibus pour Ocosingo. Seule l’aiguille de la jauge d’essence fonctionne, compteur bloqué à 370 000 km. 20 minutes de route de montagne au milieux de ces majestueux paysages des Chiapas, et des locaux qui se promènenet au bord de la route avec des machetes, les 3/4 en roues libre. 20 pesos.
  • Re-taxi (mais de ville cette fois-ci, banalisée) pour se rendre de l’autre côté de la ville pour un autre collectivo. 10 minutes. 10 pesos.
  • Minibus presque plein, attente 15 minutes. C’est parti pour Palenque. 2h30 plutard. 50 pesos. Palenque et sa chaleur tropicale.
  • Renseignement et repérage pour se rendre au camping. Attente 5 minutes. Collectivo. 10 minutes. 20 pesos!!!!!!!!!!!!!

Il est 16h nous posons notre sac, transpirantes, dans cette jungle, intrigante et excitante.
8h, 7 véhicules, 230 km…156 pesos (8.5 €)
Camping 30 pesos par personne (1.5€) moustiques et singes nocturnes compris… On a trouvé moins cher qu’Aline et Gauthier en Asie 😉 (cheers les amis)
NB:     Mylène a refait un aller retour en ville pour nos provisions des prochains jours, pendant qu’Alice installe le campement….

jesus in the bus

Religion à l’avant du bus, on a vu mieux mais pas de photo!!

1 commentaire

Classé dans Amérique du Nord, Mexique

Tulum, dernière étape mexicaine!


Tulum sea view

Après Playa del Carmen, nous voici à Tulum, où nous retrouvons le Mexique que nous apprécions, sa culture, sa nourriture et ses traditions . Nous découvrons les Baladores de Papantla à l’entrée du site historique…

Tulum Baladores de Papantla

Tulum Baladores de Papantla 2

Baladores de Papantla

Tulum Baladores de Papantla3

Le site de Tulum est magnifique, surtout grâce à sa situation et la vue sur la mer bleue turquoise. Malgré les nombreux touristes (c’est un dimanche donc gratuit pour les Mexicains), nous apprécions le site notamment pour les explications disponibles dont voici quelques extraits…

Tulum ruines 1

La Religion chez les Mayas, les étoiles… Pour les Mayas, les Dieux se trouvaient dans les éléments de la nature et s’exprimaient essentiellement à travers les étoiles ou des phénomènes atmosphériques comme la pluie, ou grâce aux plantes ou encore grâce aux animaux, comme le jaguar. Les saisons et activités quotidiennes, comme les récoltes s’accompagnaient de rituels pour une divinité, afin que le travail humain soit récompensé.
Tulum était une ville dédiée à la planète Venus, qui représente une divinité double : étoile du matin et du coucher. Le dieu descendant était étroitement lié à Vénus. Pour cette raison, on peut dire qu’à Tulum se tenait le culte de l’étoile brillante du coucher. L’image de cette divinité se retrouve dans les façades et peut expliquer l’orientation des bâtiments, et l’emplacement des entrées correspond au point où cette étoile disparaît.

Tulum ruines 2

Tulum ruines 3

Tulum religion

Tulum Plage aux tortues

Autre Dieu important : Ek Chuah, dieu du commerce, très important lors de la période  d’intenses activités d’échanges de Tulum qui était un port important, également connecté à Cobà, autre ville Maya plus importante. Les habitants de Tulum vivaient essentiellement de la pêche, mais aussi de la chasse et de l’agriculture pour subvenir à leurs besoins. La société était divisée en 3 niveaux : les gouvernants, les artisans spécialisés et les travailleurs.

Tulum ruines et palms

Tulum ruines Crowded

Tulum est notre dernière nuit et dernier arrêt mexicain, nous en profitons pour manger nos derniers tacos… Les meilleurs du pays, et pour pas cher!!

Tulum miam

Panuchos, Salbutes y sopes pour 24 pesos

Tulum yammi

Salbutes, Panuchos y Huarraches

Tulum village

1 commentaire

Classé dans Amérique du Nord, Mexique

Isla Mujeres, la péninsule du Yucatan


Isla Mujeres barco

Isla Mujeres pelican

Après une petite séance auto-stop et un bref passage par Cancun nous voici sur la petite île « de la femme »(à 13 km des terres) Isla Mujeres fait 7 km de long et un peu moins de 1 km de large. Si pour les Mayas cette île était dévouée à la déesse des femmes et de la nativité, c’est aujourd’hui une île dédiée aux Américains qui viennent y passer quelques jours, semaines ou retraites plus que débridés! Bien loin que tout ce que l’on connait du Mexique nous voici à discuter des prix en dollars US et en parlant anglais….

Après une journée à faire et refaire le tour du petit village à pied ou en scooter à défiler dans les petites rues nous profiterons de la plage qui est, il faut bien l’avouer, plus que paradisiaque avec son sable blanc, ses cocotiers et son eau transparente.

Le lendemain, nous partons en excursion « snorkeling » (masque et tuba) à la recherche de quelques poissons multicolores et de coraux morts. La grande attraction ici, c’est un musée sous-marin. Etant donné que le récif est plus que mort, il faut bien attirer les touristes! Et des touristes il y en a!!! Nous sommes en plein dans le `Spring-Break´ (vacances de printemps aux USA) et autour de nous ce sont des dizaines de grands catamarans avec plus de 50 personnes à bord, bières à la main et musique à fond qui défilent. Rouges écrevisses, nous rentrerons un peu déçues de cette usine à touristes qui privilégie l’argent aux dépends des fonds marins! C’est écœurant même!

Islq Mujeres-vue sur Cancun et spring break

Isla Mujeres-vue sur Cancun et spring break

Un peu plus au sud, sur la côte, Playa del Carmen n’est que la jumelle de Cancun et Tout comme Isla Cozumel est la jumelle de Isla Mujeres (certainement en pire). Cousteau qui dans les années 1960 avait mis en avant cette partie de récif (à Isla Mujeres) avec du corail remarquable (à l’époque) doit se retourner dans sa tombe.

Conclusion un peu dure mais réelle: Cancun et la péninsule du Yucatan sont la tumeur états-unienne du Méxique qui se prostitue pour des dollars…..                Isla Mujeres me

Isla Mujeres us

Isla Mujeres tortuga

Ferme aux tortues à Isla Mujeres

Isla Mujeres scoot Alice

Tour de l’île en scooter  

Isla Mujeres punta sur us

Isla Mujeres punta sur

Pointe Sud-Isla Mujeres

ENGLISH After a little itch-hiking ride and a short time in Cancun we end up at Isla Mujeres. A little Island just 13 km away from the mainland wich is only 7 km long and less than 1 km wide.The island was sacred to the Maya goddess of childbirth, but today itps only américains who come here for one day, one week or to retired. Really far from what we saw in Mexico, we are know talking english and discusing the price in dollars…

After a day walking in the little village in a middle of the scouter and golf cart we end up at the beach which is (it´s true) like paradise with white sand, coco-tree and clear water 🙂

Next day we´re off for a snorkeling trip, hopping to see colorfull fish and beautiful corals. But nothing of that only dead coral and to replace the beauty of the reef they built a museum. So we end up swimming in the middle of big catamaran full of `spring breaker´listening loud music and drinking beer! Not really what we were expecting.

A bit futher south it´s the same all the way to Playa del Carmen with big resort on the beach.

Conclusion a bit hard but real: Cancun and all the Yucatan peninsula is the place where Mexico prostitute itself for some US dollars…

Isla Mujeres atardecer

DCIM101GOPRO

Tempête en partant d’Isla Mujeres

DCIM101GOPRO

Storm while leaving Isla Mujeres

Poster un commentaire

Classé dans Amérique du Nord, Mexique

Les cénotes, ces mystérieux trous bleus


« Il y a beaucoup de cénotes dans le Yucatan, surtout autour du cratère de Chicxulub » (météorite qui a percuté la terre au temps des dinosaures), nous explique Juan, notre couchsurfeur de Mérida. Les Cenotes sont des trous, des gouffres remplis d’eau douce sur la partie supérieure et parfois la partie inférieure comprend de l’eau salée. D’ailleurs les propriétés de l’eau annule l’effet de flottaison naturelle du corps humain… Ce qui explique beaucoup de noyades! Les cenotes peuvent se trouver aussi bien au milieu de la jungle, sur des sites historiques mayas, comme la cenote lakah à Dzibilchaltun, qu’en pleine ville comme à Valladolid avec la cenote Zaci.

Ce terme vient du maya et signifie « puit sacré ». Luis, un de nos conducteurs d’auto-stop nous explique que dans la cenote Zaci, il y a eu beaucoup de sacrifices humains par les Mayas. Tous les ans vers la mi-avril, l’eau tourbillonne et devient rouge, les Mayas y voyaient un moyen de communication avec la terre et y jetaient des jeunes femmes vierges de 15 ans pour favoriser la fertilité des femmes de leurs tributs! Pas très rassurant tout ça mais heureusement on ne l’apprend qu’après y être allés!

Cenote Xlakah à Dzibilchaltun 3

Cenote Xlakah à Dzibilchaltun

Cenote Xlakah à Dzibilchaltun 2

Cenote Xlakah à Dzibilchaltun

DCIM101GOPRO

Cenote Xlakah

Aller à Cuzama 1

Moto-taxi pour Cuzuma

Aller à Cuzama 2

Train-cheval pour Cuzama

Cenote Cuzama 2

CenoteCuzama

Spanol » Hay muchos de cénotes en el Yucatán, sobre todo alrededor del cráter de Chicxulub  » (meteorito que percutió la tierra al tiempo de los dinosaurios), nos explica Juan, nuestro couchsurfeur de Mérida. Cenotes son unos hoyos, precipicios llenos de agua dulce sobre el lado superior y a veces la parte de abajo comprende agua salada. Por otra parte las propiedades del agua anula el efecto de flotación natural del cuerpo humano… ¡ Aquel qué explica muchos ahogamientos! El cenotes pueden encontrarse tanto en medio de la selva, sobre emplazamientos históricos mayas, como el cenote lakah a Dzibilchaltun, como en la ciudad plena como en Valladolid con cenote Zaci.

Este término viene del maya y significa  » puit consagrado « . Luis, uno de nuestros conductores de ride nos explica que en el cenote Zaci, hubo muchos sacrificios humanos por los Mayas. ¡ Cada año hacia a mediados de abril, el agua se arremolina y se vuelve roja, los Mayas veían allí un medio de comunicación con la tierra y ponian a eso a jóvenes mujeres vírgenes de 15 años para favorecer la fertilidad de las mujeres de sus tributos! ¡ No muy tranquilizador todo esto pero afortunadamente nos enteramos de él que después de haber ido allá!

Cenote Zaci 4

Cenote Zaci en arrivant/ when arriving

Cenote Zaci 2

Cenote Zaci

Cenote Zaci 3

Cenote Zaci

Cenote Zaci

Pedro et Alice à Zaci

Cenote Zaci Pedro

Pedro before the big jump

Poster un commentaire

Classé dans Amérique du Nord, Mexique

Agua Azul, cascades magiques


Agua Azul 6

Agua Azul

Agua Azul 2

Agua Azzul 4

Le lendemain de la visite du site de Palenque, nous partons pour un day trip pour Agua Azul…

« L’eau y est d’un bleu magique, c’est incroyable! Et tellement transparente! »Apparemment c’est parce que le fond est très calcaire!

Par contre, le côté moins : c’est un lieu très touristique, en remontant les cascades, un nombre impressionnant de vendeurs nous alpaguent pour nous vendre tapis, bracelets, jus, tacos, T-Shirts etc.

Agua Azul tree

SPAGNOL » ¡ El agua es allí de un azul mágico, es increíble! ¡ Y tan transparente!  » ¡ Aparentemente es porque el fondo es muy calcáreo!

En cambio, el lado menos: es un lugar muy turístico, volviendo a montar(levantando) las cascadas, un número impresionante de vendedores proban de vendernos muchas cosas…

Agua Azul 7  Agua Azul HDR

Agua Azul kids

Agua Azul 5

Agua Azul 3

Agua Azul Alice

 

1 commentaire

Classé dans Amérique du Nord, Mexique

La magie de Palenque


Palenque 10

Après une journée de transfert plutôt fatigante, nous voici en plein milieu de la jungle avec moustiques et singes à deux pas des ruines Maya. La jungle est humide et luxuriante avec plus de 2ooo mm de pluie par an! Nous sommes passées entre les gouttes mais d’autres sont tombées de notre front!!! 😉

After a big day of ttransfer a bit tirying, here we are in the middle of the jungle with mosquito and monkey, not far from the maya ruins. Jungle is wet and rich with more than 2000 mm of rain every year. We didn’t get anything but we drop a few liters of sweating.

Palenque

Palenque 2

Palenque 11

Palenque 4

Palenque 6

Palenque 7  Palenque 9

Les experts estiment que seulement 10% de la superficie totale du site à été explorée, mais pour nous ces 2,5 km2 de verdure parsemés d’édifices sont déjà un vrai plaisir.

Experts estimate that only 10% of the total superficy have been explored, but for us it,s already a great pleasure.

Palenque 12

juego Pelotas

juego Pelotas

Palenque 8

Nous laissons courir les personnes avec les quelques ‘tour bus’ matinaux (dont Voyage et culture) pour profiter du site pour nous toutes seules! (enfin presque 😉 )

 

Les historiens estiment que la cité est créée de -2500 à -500 av JC, plusieurs guerres et dynasties plus tard, Lakam Ha, nom Maya de Palenque (qui signifie Grandes eaux) fut un centre important de la civilisation maya entre le Ve et IXe siècles. Le site fut classé au Patrimoine Mondiale de l’Unseco en 1987.

We let people from tour running to enjoy the empty site then 🙂 Experts estimate that the city have been created between -2500 to -500 Before JC, many wars and dynasty later, Lakam Ha maya name of Palenque was a great center of the civilisation maya between Ve et IXe centuries. The site is from Unesco since 1987

Palenque 5

Palenque tapisserie

Palenque 3

Palenque ,yl

Palenque tent

2 Commentaires

Classé dans Amérique du Nord, Mexique