Salento, son café et la paradisiaque vallée de Cocora


Salento pano palms

Nous partons de Manizales avec Marta et après 2h de route et un petit café, nous voici au beau milieu des hautes vallées vertes de Colombie, très appréciées par un grand nombre de cyclistes… Dans la brume, on aperçoit les plantations de café et de bananes. Nous sommes à plus de 1800 mètres d’altitude et s’enfonçant un peu plus dans la vallée de Cocora, ce sont les « Palmas de Cera » arbre national qui se dressent fièrement, bien hauts et droits au milieu des prairies!Salento  palmiers

Salento palmier vache

Avant de se balader au milieu des vaches, pins et palmiers de cera nous allons déguster une truite « a la plancha » sur les bons conseils de Marta et Felipe nos couchsurfeurs. La météo étant incertaine nous ne tenterons pas les quelques jours de randonnée qui mènent au parc national Los Nevados et ses sommets enneigés de plus de 5000 mètres.

Salento trucha

Salento riviere avec Marta

Salento river

Nous sommes au milieu de la Zona Cafetera, une bonne occasion pour aller découvrir les secrets du café colombien. La Colombie est le deuxième producteur de café au monde mais exporte le meilleur.

Le lendemain, après une bonne heure de randonnée, nous parvenons à l’entrée d’une petite ferme biologique qui compte environ 900 000 arbres (ils ne savaient pas combien d’hectares!) plantés bien serrés sur les pentes abruptes de la vallée. Les caféiculteurs nous expliquent que les graines de café ont besoin de 1 mois pour germer, puis de 2 mois supplémentaire pour que la pousse ait une taille suffisante pour être replantée. Après cela, il faudra attendre 3 ans avant que le plant donne une récolte satisfaisante. Pour eux la récolte tourne dans les 1000 kg de café par an. Elle se déroule de mai à octobre et sur un même plant on peut trouver des fleurs (pour la saison suivante), des graines vertes et des graines rouges et donc mûres.

Salento cafe fruit-fleur

Salento cueilleur traditionnel

Nous sommes donc parties sous la pluie à zigzager au milieu des plants avec nos petits paniers pour cueillir les précieuses petites graines rouge. Le panier était petit mais long à remplir! Après l’étape cueillette, on « épluche » les graines avec une machine pour séparer enveloppe rouge des deux grains de café qu’elle contient. Après cela, on lave à l’eau les grains avant de les étaler sur le toit pour la partie séchage.  Cela peut prendre beaucoup de temps surtout en période de pluie… Quand les grains sont bien secs, il faut les trier pour sélectionner les plus gros et les plus beaux pour l’exportation et le reste est destiné au marché local. La torréfaction est généralement faite par de plus grandes industries. Enfin, il ne reste plus qu’à le moudre avant de déguster quelques gorgées, bien méritées. Au grand désespoir de Mylène : à aucun moment le café sent le café ! il faut attendre la torréfaction pour que son odeur se développe!

Salento cueillette

Salento cueillette Myl

Salento café

Salento café panier

Salento cueillette sous la pluie

Salento alice presse

Salento rince graines

Salento café séchage

Salento tasse

Pour rentrer au camping, c’était encore une fois une grande aventure… Entre le mini sentier plein de boue, la pluie battante, et le pont suspendu tout troué!

Salento sentier boue

Salento pont suspendu troué

Publicités

1 commentaire

Classé dans Amérique du Sud, Colombia

Une réponse à “Salento, son café et la paradisiaque vallée de Cocora

  1. Anne

    J’ai adoré celle-la ….merci, merci …merci !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s