Chihuahua


IMG_1745

Coccinelle Chihuahua

Nous arrivons à la gare de Juarez, effectivement nous trouvons là le bureau d’immigration où nous obtenons un Visa, mais il nous faudra quand même trouver une banque à Chihuahua pour payer ! La gare est immense, les toilettes ne sont plus gratuit, il faut payer $ 5 pour l’activer… Zut les dollars US  ne fonctionnent pas, et nous n’avons toujours pas de monnaie. Les compagnies de bus hurlent dès qu’un client entre dans la gare, pour les inciter à venir acheter chez eux… Il est déjà l’heure de prendre le bus. Et attention le bus… Trop classe, repose mollets, le siège s’allonge presque à l’horizontale, super confort ! On observe le paysage : des déchets partout qui s’envolent et qui se plaquent aux nombreux grillages le long de la route, des maisons abandonnées ici ou là, voire parfois même détruites ou brulées, 2 gros pick-up avec derrière des militaires debout, en armure tortue ninja et avec des grosses mitraillettes, et de nombreux péages. Un peu plus loin, en plein désert, des militaires qui construisent un barrage avec des sacs de sable, et juste à côté, une vingtaine de tentes alignées et bien collées les unes aux autres. Le long de la route des petits commerces, de la nourriture de rue avec quelques tables en plastique, mais juste pour la route, on dirait qu’il n’y a pas d’autre vie. Puis, le confort des sièges nous entraîne dans un profond sommeil.

IMG_1743

Quesadillas de la mama, Lilia

Nous arrivons à Chihuahua. La gare est immense. Le sol brille. Nous posons nos sacs. Nous sommes les seules blanches, et personne ne semble nous attendre. La femme de ménage passe et repasse. Elle passe toujours au même endroit. Le sol brille tellement qu’elle se reflète dedans ! Personne ne nous cherche. Où est-il cet Oscar ? Va-t-il nous reconnaître ? Puis, d’un coup alors que nous rêvassions un petit bonhomme en costume, les cheveux gominés, avance d’un pas décidé vers nous et nous fait un petit signe de la main. C’est alors que nous plongeons dans une piscine, non pas d’eau mais de mots, de phrases et de questions espagnoles qui nous laissent complètement abasourdies…

Nous arrivons chez lui, il habite avec sa famille. Sa mère nous a préparé à manger et nous nageons ou plutôt barbotant dans cette même piscine. Ensuite il part travailler. Nous restons avec sa mère, Lilia. Elle nous raconte l’histoire de sa famille. Puis, l’histoire du pays… Enfin c’est ce qu’on comprend ! Ensuite la sœur arrive, mais nous devons partir pour ouvrir le restaurant familial avec Lilia. Nous aidons à laver les tables. Puis, nous improvisons une discussion sans bouée avec le serveur ! Il nous sert notre première Margarita (enfin un mot qui nous est familier). Ensuite après quelques heures au bar, où nous avons rencontré Juan le père, nous dégustons des quesallidas avant de rentrer nous coucher.

IMG_1749

Con Juan el papa

Le lendemain petit dèj‘ typique : sorte d’omelette avec des œufs, des oignons, des tomates et du jalapanos sans pépins (pour que ça ne pique pas !). Nous partons ensuite avec la mère d’Oscar à la banque pour payer notre visa. Elle dit bonjour à l’assistance. Et bien évidemment elle connaissait, son « amigo ».

« – Bonjour ! Comment ça va ? Ce sont des Françaises qu’on accueille…
– Comment ça ? tu les as trouvé où ?
–     C’est une organisation internationale qui permet aux voyageurs d’être hébergés… Oscar, en Europe il a dormi chez plein de gens… On a déjà accueilli un Russe, un Chinois, un Suisse… »

Bon et puis bien sûr, il nous raconte sa vie, qu’il a un restaurant, et qu’on est les bienvenues. Il nous donne même une carte de visite en magnet. Super (pour notre frigo de poche). Déjà que tout le monde nous regardait (parce qu’on est quand même toute blanche…), maintenant on est de vraies bêtes curieuses ! Bref, la banque à Chihuahua !

Ensuite nous sommes allées chercher les billets de train, pour le pittoresque Copper Canyon nom en espagnol à trouver dans la Sierra Madre, avec Juan, le père d’Oscar. On tourne un peu en rond car il ne connaît pas la rue de la gare. On arrive au bout de la route. On fait demi-tour. Il demande à quelqu’un. On avance 3 rues. Il redemande à un homme qui faisait des travaux. On fait demi-tour. On voit la gare. On se gare. On va au guichet et on commande les billets. Ça c’est facile ! Alice donne sa carte de crédit. Le guichetier dit qu’elle ne fonctionne pas car il faut un code. Il insiste bien en nous montrant que la machine ne passe pas sous la fenêtre de son guichet. La fente est trop petite ou la machine trop grosse ! Je lui demande à faire le tour pour faire le code. Il ne veut pas. Heureusement nous avons assez de cash.

Pour se remettre de tout cela, Juan nous emmène à « El Pacifico », un restaurant tenu par son « amigo ». Ils sont tous amigos, amigas, c’est fou ! Nous mangeons gratis mais nous payons les boissons. Bref, à peine arrivés, il commande 3 bières et 3 banderas : 3 shooters dont un de lemon, un de Tequila, et un de Sangrita. Un fois tous ces verres terminés, Oscar nous rejoint. Nous commandons donc d’autres bières. Nous dégustons ensuite un bon steak au feu de bois avec une bouillie de pois et des tortillas. Nous recommandons une bière pour digérer. Au final Oscar et son père, nous invitent pour les boissons. Nous avons bien bu et bien mangé ! Puis, nous sortons sous le soleil. Sans qu’on s’en aperçoive, nous voilà dans un autre bar « Antigua La Paz », un bar traditionnel et authentique. Et à l’intérieur nous tombons nez à nez avec les chapeaux blancs, exactement l’image, le préjugé que l’on peut avoir du Mexicain. Nous nous installons au bar. Bien évidemment tout le monde nous regarde (on est les seules blanches). Nous prend l’envie de faire une photo avec deux Mexicains avec des beaux chapeaux blancs, mais très saouls. Ils ne lâchaient plus Alice, et la photo est floue ! Au même moment, tous les musiciens du bar viennent jouer juste derrière moi (guitares, contrebasse, accordéons…). Oscar va parler aux moustachus à couvre-chefs et leur explique que nous sommes ses femmes. Puis, d’autres amigos de Juan viennent nous parler, enfin essayer car ils sont tous bourrés et puis nous ne sommes pas bilingues non plus… Nous laissons un mot dans le livre d’or. En sortant nous nous faisons huer. Il s’agit d’une tradition du bar, signifie « tu pars déjà ?! Petit joueur… » On laisse Juan au bar et nous partons faire des courses et cuisiner des crêpes (jambon, champignons, fromage, crème) pour tout le monde. Le temps de désaouler de toutes ces bières avant de repartir avec Oscar et une « amiga » dans un bar. Quand on rentre dans le bar, c’est comme si  un grand silence se faisait. Tout le monde s’arrête de parler, nous regarde, et nous suit du regard. C’est un peu déstabilisant ! Après avoir dormi 3h, nous partons pour El Chepe. Un grand merci à cette famille formidable qui nous a hébergé et aidé pour nos premiers pas au Mexique.

IMG_1765

Family + amigos

/////////////////ENGLISH///////////////////

We arrive in Juarez, and we find the immigration office to get a Visa. The station is huge. No more free bathrooms. Shit US dollars, it doesn’t work! It’s already time to take the bus. Such a bus! So fancy, you have so many room for your legs and you can almost be lie horizontal with your seat. We see our first landscapes in Mexico, destroyed houses, many fling garbage, and police dressing like Ninja turtle with massive guns. Here and there, streets foods, look like only for road users. Then we fall asleep.

We arrive in Chihuahua. Such a massive bus station. Where is Oscar ? We are the only whites’ people… Then he arrives, a short guy in a suit, a bit in hurry, he says hello with his hand. And then it was like in a swimming pool of words, Spanish words…

IMG_1751

Bandera (Lemon Tequila Sangrita) comme le drapeau mexicain

We arrive in his house he lives with his family. The mother cook us some food, and tell the story of the family, and of the country… We guess! Then we left for the restaurant of the family. We give a hand and speak with the waiter. He offer us a Margarita. Finally a word we know! Then we meet the father. We eat quesallidas, and finally we go to bed!

The day after we eat a typical breakfast: eggs, tomatoes, onions et jalapenos without seeds (no spicy). Then we leave with Oscar’s mum to the bank, and then we go with the father to buy our tickets for El Chepe. Then we were in a few bars with him and Oscar! Was great! For the dinner, we cook french crepes with ham, mushrooms and cheese, they enjoy except it wasn’t enough spicy for them! hahaha. We went out with Oscar and his friend, was a bit weird, when we enterin the bar, everybody stop to speak and look at us, follow us with their eyes while we were walking in the bar!! Then we slep 3 hour to take El Chepe train.

Big Thank you to this awesome family who host us, share time with us, hep us!!

IMG_1758

A Antigua la Paz

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Amérique du Nord, Mexique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s