EN PANNE


DSC_7880

Après avoir récupéré Aline à l’accrobranche nous partons gaiment sur les routes, direction un camping en plein dans une zone de pêche, pour aller taquiner le moustique! Une fois sur la route, nous prenons la direction du parc national plutôt que la réserve du mont vallin. bref, 34 km de gravel (gravier) pour rien! Mais nous ne perdons pas espoir, car nous sommes vraiment proche de la destination. Et là en pleine montée, la voiture tousse et cale!! Personne aux alentours, juste de la forêt… On lui fait une petite vérification et tout va bien. Et essaie à nouveau de l’emmener mais elle ne monte pas la côte! On prend le téléphone pour appeler un dépanneur, mais : pas de réseau!! Après quelques minutes de marche, le téléphone capte à nouveau, et nous pouvons joindre la CAA (équivalent d’Europe assistance) qui nous promet d’arriver dans 40 minutes, qui sont vites devenues 2h30 d’attente en plein cagnard.
En attendant on établit des plans car le dépanneur ne peut prendre que 3 passagers, et que nous n’avons aucune idée de la ville où nous allons être amenées et aucune idée de où dormir… Bien sûr, on est samedi soir et bientôt 19h.
Finalement le dépanneur arrive et accepte sans discussion de nous prendre à 3 et nous dépose dans un garage à l’entrée de Chicoutimi. Pendant que nous préparons nos affaires de camping, les voisins nous voient en galère et nous propose de nous conduire au camping de la ville, le camping des carrières. OUF!

Enfin…. Arrivées là-bas, le camping est bondé d’immenses caravanes entassées les unes sur les autres, et nous obtenons un emplacement de tente encore plein de détritus des précédents locataires. Il fait bientôt nuit, nous nous dépêchons de monter la tente, et d’avaler nos pâtes tout en chassant les milliards de moustiques. Après une douche qui sent les égouts nous nous entassons à 3 dans une tente 2 places… Et là nous dormons toutes serrées, dans la chaleur torride de l’été québécois… Ils ont quand bien étudié la chose les concepteurs de la tente : 2 places, c’est 2 places!

Le lendemain, alors que nous nous demandions où aller, et comment y aller (le camping est quand même au milieu de nulle part ) et une personne du camping nous dépose chez un ami d’un de nos coushsurfeur, chez qui nous pouvons donc dormir et attendre le lundi matin, ouverture du garage.

Lundi matin, au garage, la garagiste vérifie la voiture, roule avec et nous dit « Bon écoutez pour moi la voiture elle n’a rien, je ne peux pas vous charger, roulez vous verrez bien » Et depuis, tout roule!! On touche du bois.

Publicités

1 commentaire

Classé dans Amérique du Nord, Canada, Québec/Fjord du Saguenay/Gaspésie

Une réponse à “EN PANNE

  1. bendisdonc

    Tout ça pour ça!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s