Diabétiques ne vous abstenez pas…


DSC_6492

Sortie dominicale et incontournable de la saison (surtout pour les familles et les touristes) :
La cabane à sucre… Direction Cookshire, à l’Érablière Landry, il est 11h50 et le petit parking devant la cabane est déjà bien rempli.

A l’intérieur, ambiance pittoresque, tenues traditionnelles pour les serveurs, grandes tablées de famille, et brouhaha assorti aux nappes de cantine. Pour annoncer le menu et attirer l’attention du public, la musique folklorique est augmentée, tout le monde tape dans ses mains!

Les cabanes à sucre d’aujourd’hui sont apparues au début du XIXème siècle, des plats à base de sirop d’érable y sont servis, ou tout simplement des plats typiques, spécialités québécoises…

DSC_6482

Au menu pour nous autres :

  • de la soupe aux pois (sans sirop d’érable)
  • des fèves et de la saucisse au sirop d’érable
  • du jambon cuit
  • des pommes de terres aux herbes
  • des pancakes
  • de l’omelette
  • des oreilles de crisse ou oreilles de christ, sont un plat de cuisine québécoise traditionnelle. Il s’agit de lard salé frit dans de l’huile ou grillé à la poêle. (horriblement salé, pour l’avaler nous les avons trempés dans…. devinez! le sirop d’érable)
  • un oeuf au sirop (oeuf cuit dans le sirop…)
  • une spirale d’érable, comme un chausson aux pommes mais au sirop d’érable

DSC_6489

 Et pour terminer le petit cérémonial de la tire sur la neige… Du sirop est placé dans des petits creux, sur la neige, il faut ensuite prendre un bâton et gratter la potion qui durcit au contact du froid!

DSC_6490

L’acériculteur (car du latin Acer saccharum, soit érable (Alice maîtrise le nom latin de nombreuses plantes maintenant…)) Bref, l’acériculteur fait des entailles dans les arbres vers le début du mois de mars, à partir du moment où les températures sont plus clémentes. Il peut ainsi récolter la sève, l’eau d’érable soit à l’ancienne dans des seaux ou par l’intermédiaire de tuyaux. L’eau est ensuite bouillie plusieurs fois afin d’en récolter le sucre.

DSC_6491

Il faut  30 à 40 litres de sève pour faire 1 seul litre de sirop. Un érable peut donner 60 à 160 litres de sève par an, selon les conditions climatiques.

« Des études en laboratoire ont révélé que ces composés agissaient comme agents anticancéreux et anti-inflammatoires. De plus, des recherches préliminaires suggèrent que certains composés des produits de l’érable pourraient inhiber des enzymes et ainsi contribuer à la gestion du diabète de type 2. » (c) http://www.laterre.ca

Nous avons notre dose de sucre pour les 3 prochains mois, et nous nous sommes réjouies de ne pas avoir de problème de taux de sucre… Finalement ça n’a pas l’air si nocif que cela pour les diabétiques!!

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Canada, Sherbrooke

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s